Allemagne : une vignette automobile payante pour les Ă©trangers

À partir de 2016, les conducteurs étrangers qui voudront traverser l’Allemagne devront aposer une vignette automobile.

La mesure a été adoptée au Bundestag.

La mesure a été adoptée au Bundestag.

Pour emprunter les autoroutes et routes nationales allemandes, les automobilistes devront acheter une vignette annuelle dont le montant s’élèverait à 130 €.

Cette mesure a d’abord été instaurée en Bavière à l’initiative du CSU (parti conservateur bavarois) en réponse aux péages des autoroutes autrichiennes ou suisses voisines qu’empruntent tous les frontaliers. Cependant, cette mesure n’est pas forcément au diapason avec les règles européennes.

Pour que la mesure soit légale, le système résiderait en une vignette électronique à payer par tous. Mais actuellement en Allemagne, tout propriétaire doit déjà s’acquitter d’une taxe. Celle-ci sera minorée pour les résidents afin d’éviter une double charge. Les touristes ou les frontaliers devront payer entre 5 et 15 € pour une vignette valable dix jours sur les autoroutes et entre 16 et 30 € pour une vignette valable deux mois.

Pour l’instant, il n’y a que les poids-lourds qui paient un péage. La mesure votée la semaine dernière est très critiquée dans le pays mais aussi chez les voisins frontaliers qui estiment que les automobilistes étrangers seront discriminés. Les Pays-Bas attendent une réaction de la part du commissaire européen aux transports. L’association des frontaliers d’Alsace-Lorraine espère que cette vignette soit rejetée par l’Union Européenne pour discrimination. De plus les adhérents souhaitent mettre en avant le principe de libre circulation devant les instances européennes. L’Autriche aussi élève la voix et estime que cette mesure est contraire au droit européen.

Alexander Dobrindt, ministre des transports allemand réfute la notion de péage pour les étrangers. Selon lui, il est plutôt question de financer un réseau routière en piteux état à certains endroits. Le péage permet de garantir sur le long terme le développement des infrastructures. 500 millions d’euros par an sont attendus grâce à cette vignette. Mais la Fédération néerlandaise du tourisme considère que les touristes en provenance des Pays-Bas participent déjà aux coûts du réseau routier en payant leur carburant et en dépensant leurs devises.

Les commerçants allemands des régions frontalières craignent une diminution de la fréquentation des automobilistes qui franchissent la frontière pour faire leur shopping.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *