Autoroutes : ĂŞtre attentif Ă  l’endormissement

L’Association des sociétés françaises d’autoroutes (ASFA) rappelle qu’en 2015 la somnolence est responsable de 23,6 % des accidents mortels sur le réseau autoroutier.

Autoroutes : le réseau préféré pour les vacances

Autoroutes : le réseau préféré pour les vacances.

Ce facteur d’accident dépasse de loin l’alcool et la vitesse. Il est vrai que les autoroutes sont le réseau le plus sûr. Cependant il est aussi synonyme de monotonie et donc de somnolence.

Une neurologue de l’hôpital de Garches travaille en collaboration avec la Fondation Vinci Autoroutes. Elle précise qu’en 10 ou 15 ans les gens dorment trente minutes de moins par jour. À cette donnée s’ajoute le départ en vacances : 30 % des conducteurs dorment une heure de moins le jour du départ en vacances. Et l’adage « toutes les deux heures une pause s’impose » n’est pas toujours respecté. Une récente étude montre que 52 % des parents avouent conduire plus de 2 ou 3 heures sans pause en présence de leurs enfants.

Pour lutter contre l’endormissement, les remèdes ne manquent pas : café, boissons énergisantes, radio, vitre ouverte… Mais selon les médecins, tout cela ne sert pas à grand-chose. Il est préférable de faire une sieste, marcher et s’aérer.

De plus, les conducteurs optent souvent pour une conduite de nuit pour éviter les bouchons, ce qui n’est pas forcément la meilleure idée. L’être humain est diurne et ne peut résister à une activité nocturne trop longue. L’endormissement interviendra tôt ou tard. Il est préférable de se lever plus tôt pour le grand départ. La tranche horaire la plus risquée est comprise entre 2H et 5H du matin.

La sécurité routière estime que dormir seulement deux heures est égal à une nuit blanche. Dix-sept heures de veille active a les mêmes effets que 0,5 g d’alcool par litre de sang !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *