Bilan de la mortalité routière en 2013

Lundi dernier, le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls annonçait une baisse record de 11 % des tués sur les routes de France pour l’année 2013. En tout 400 vies ont été épargnées.

Baisse de la mortalité routière en 2013.

Baisse de la mortalité routière en 2013.

Manuel Valls a présenté le bilan annuel des accidents de la route.  À cette occasion, il a indiqué que le nombre  total des morts s’élevait  à 3250 et que ce chiffre était le plus bas depuis que la comptabilité existe, c’est-à-dire depuis 1948. 2012 avait aussi enregistré une baisse de 8 %. Ces chiffres sont d’autant plus appréciables lorsque l’on se rappelle du tristement célèbre pic de mortalité routière de 1972 (environ 17.000 morts).

En ce qui concerne les catégories d’âge, la mortalité des 18-24 ans suit la tendance générale et recule de 10 % pour cette même année 2013. Même si la baisse du nombre de décès chez les motocyclistes est moindre (- 3 %), le Ministre de l’Intérieur se félicite de ses résultats et rappelle qu’il avait fait de la baisse de la mortalité routière une de ses priorités.

Les cyclistes bénéficient aussi de la tendance (- 8 %) sans toutefois retomber au niveau de 2010. La catégorie des piétons montre aussi une diminution de tués de 7 %. Au milieu de cette analyse, on constate un seul point noir : les poids lourds.  Le nombre de personnes tuées a augmenté de 9 %. Ce résultat est surprenant après les différentes baisses consécutives de ces dernières années. La première explication (avant un bilan d’analyses définitives) réside dans le fait que le mois de décembre est accidentogène par définition. Les accidents corporels sont aussi à la baisse (- 6 %) et 4,7 % de personnes en moins ont été hospitalisées par rapport à 2012.

L’alcool et la vitesse restent les deux principales causes d’accident mortel devant les refus de priorité.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *