Conduite sans assurance : les chiffres en hausse

Le directeur général du fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO), François Werner, constate que le nombre de conduite sans assurance est en augmentation. Il apparaît que les conducteurs concernés sont âgés de moins de 35 ans.

De plus en plus de conducteurs non assurés.

De plus en plus de conducteurs non assurés.

Malgré une baisse du nombre d’accidents depuis 5 ans (-22 %), le FGAO doit gérer des dossiers supplémentaires (+ 8,5 %) relatifs à des défauts d’assurance. En 2013, un conducteur non assuré était impliqué dans 6 % des décès survenus lors d’accident de la route. Le FGAO estime que entre 370.000 et 740.000 véhicules circuleraient sans assurance, ce qui représente une proportion comprise entre 1 et 2 % des conducteurs.

François Werner apporte quelques explications :

  • selon lui la population concernĂ©e n’est pas rĂ©ceptive aux messages de la SĂ©curitĂ© routière
  • des raisons Ă©conomiques empĂŞchent les personnes de contracter une assurance

La crise économique mondiale génère des dommages dans tous les domaines. En 2013, en France, 45 % des conducteurs n’ont pas payé leur prime d’assurance.

Les non assurés peuvent se ranger dans deux catégories : les « délinquants routiers » qui cumulent défaut de permis et d’assurance et les « négligents » qui n’ont pas d’assurance par omission ou en retard du paiement. La catégorie des 18-35 ans représente 59 % de la totalité des non assurés. Pour axer la sensibilisation sur cette population, le FGAO et l’association Prévention Routière lancent une campagne de prévention sur Internet pour exposer les coûts entraînés par un défaut d’assurance. Le FGAO gèrent des dossiers à plus d’un million d’euros. Ces sommes sont ensuite demandées aux conducteurs pour remboursement des indemnisations aux victimes.

Monsieur Werner est favorable à la création d’un fichier central des contrats d’assurances automobiles, à l’instar de ce qui existe dans les autres pays d’Europe. Celui-ci pourrait être croisé avec le fichier des certificats d’immatriculation. Les véhicules non assurés seraient plus facilement identifiables.

Il faut rappeler que l’assurance automobile est obligatoire et que le défaut d’assurance est un délit entraînant une amende qui peut s’élever jusqu’à 3.750 €, une suspension de permis du conduire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *