Des pictogrammes piétons modernes

En Allemagne, les élus ont lancé une idée originale en ce qui concerne les pictogrammes piétons placés sous les feux tricolores.

Des pictogrammes relookés.

Des pictogrammes relookés.

Ils veulent remplacer le petit bonhomme par une petite fille en jupe et affublée de couettes. En effet au nom de la parité, le petit bonhomme va devoir partager la signalisation avec son homologue féminin. La moitié des pictogrammes vont désormais représenter une petite fille comme le souhaitaient les socialistes et les écologistes.

Déjà en 2004 dans la ville de Zwickau, certains feux avaient subi ce changement laissant place à la fillette. La municipalité de Dresde avait suivi l’exemple. Mais Dortmund s’implique fortement car 50 % des feux de la ville seront transformés.

Toutefois, on peut s’attendre à quelques protestations de la part des féministes. En effet, la petite fille représentée se base sur un cliché, celui des fillettes en robe avec les cheveux tressés.

La capitale portugaise, Lisbonne, a opté pour une autre innovation pour rappeler aux piétons les règles de base concernant la traversée d’intersection. Les carrefours gérés par feux tricolores sont propices aux accidents des piétons. Les véhicules ne s’arrêtent pas toujours à l’orange, et certains piétons ne sont pas très patients et traversent sans attendre l’autorisation du pictogramme vert. Pour attendre le petit bonhomme vert, des designers ont créé un bonhomme rouge qui danse pour attirer l’attention des piétons. Le petit personnage virtuel se déhanche pour le seul plaisir des passants.

Certains carrefours de Lisbonne ont été équipés. Et on a pu constater que 81 % des piétons avaient attendu sagement leur tour pour s’engager sur les passages protégés.

Pour voir la vidéo : ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *