Expérimentation de nouveaux radars dans le Rhône

Depuis le 12 décembre, de nouveaux radars sont en expérimentation. Ils s’agit de machines double face et double cabine.

Nouvelle implantation de radars.

Nouvelle implantation de radars.

Les premiers flashent par l’avant et par l’arrière. Les doubles cabines sont composées de deux appareils implantés à une dizaine de mètres  l’un de l’autre, ainsi les véhicules sont flashés par l’avant et par l’arrière en même temps. La Sécurité Routière précise que l’expérimentation se déroule dans le département du Rhône dans quatre lieux et sur une période de trois mois renouvelable. L’association « 40 millions d’automobilistes » s’insurge contre ces nouvelles installations qui ne sont qu’une manière de « renflouer les caisses de l’État » et de prendre de l’argent aux automobilistes au lieu de jouer sur la sécurité. La Sécurité Routière souligne que pendant la phase de test, les flashes ne seront pas suivis d’amendes.

Actuellement, 38 % des flashes sont classés sans suite, en cause le manque de lisibilité de la plaque d’immatriculation. De plus, par rapport aux années précédentes, les recettes prévisionnelles sont envisagées à la baisse. Ces nouveaux appareils vont permettre une meilleure exploitation des flashes, une diminution des contestations et donc une amélioration de la rentabilité.

2014 affiche une hausse de la mortalité sur les routes de France et l’alcool reste la première cause de mortalité alors que 2013 avait enregistré une baisse de 10 % des tués sur la route. Le président de 40 millions d’automobilistes déclare qu’il serait préférable d’axer les efforts sur un déploiement important des Forces de l’ordre afin de lutter contre les comportements dangereux. Il souligne aussi que les premières causes de mortalité en France sont l’alcoolémie et la somnolence au volant. Les radars (dont les recettes prévues atteindraient les 783,1 millions d’euros dans le Projet de loi de finance pour l’année 2015) ne permettront pas de lutter contre ces fléaux.

Le ministre de l’IntĂ©rieur, Bernard Cazeneuve a annoncĂ© plusieurs mesure pour janvier 2015 en vue de s’orienter vers l’objectif de moins de 2000 tuĂ©s en 2020. Mais il exclut l’abaissement de la vitesse Ă  80 km/h.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *