Grève illimitée des inspecteurs des permis de conduire

Aujourd’hui a débuté la grève illimitée des inspecteurs des permis de conduire mécontents de la réforme proposée qui dévalorise leur mission de formation.

Au centre d'examen du permis de conduire et ailleurs, la grève f

Au centre d’examen du permis de conduire et ailleurs, la grève se met en place.

Plusieurs syndicats de la profession des inspecteurs (FO, Snica Fo, CGT… ont appelé à la grève à partir d’aujourd’hui. La dernière s’était déroulée en juin de cette année. 80 % des inspecteurs s’étaient alors mobilisés ; ce qui avait entraîné l’annulation de 10.000 examens en cette journée du 25 juin.

Pour cette nouvelle action, il semblerait que la mobilisation soit aussi générale tant les inspecteurs éprouvent un « vrai ras-le-bol » selon le secrétaire général adjoint du Snica-FO. De plus, ils se sentent trahis, déçus face à ce « dialogue de sourds ». La réforme ne tient pas compte de la qualité de la formation et privilégie l’augmentation du nombre de places d’examen.

La mesure prévoit de ne plus employer les inspecteurs pour les permis poids-lourds. Les syndicats demandent donc un moratoire. Déjà depuis le 1er juillet, l’examen du code a été confié à des gendarmes et des policiers en retraite pour raccourci les délais pour passer ou repasser l’examen. À terme, cette phase du permis sera confiée à un prestataire agréé par l’État (juillet 2015). Les inspecteurs pourront ainsi se concentrer sur l’examen pratique.

Suite à la réforme, l’épreuve de conduite est passée de 35 à 32 minutes, pour que les inspecteurs puissent examiner un candidat supplémentaire par jour.
Les inspecteurs des permis sont invités par le ministère de l’Intérieur à s’engager vers  une « démarche de modernisation » en acceptant la révision de l’agrément des auto-écoles et des clauses obligatoires des contrats entre candidats et établissements.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. FAGNEN dit :

    Je pense que beaucoup de ces inspecteurs veulent bien faire cependant la recherche de la perfection ne doit pas oblitĂ©rer la performance. Il est clair qu’il n’y a pas assez d’inspecteurs, il faut donc Ă©largir le recrutement, Ă©videmment plus il y aura d’inspecteurs et moins il y aura de chiffre d’affaire par inspecteur. La gourmandise des inspecteurs en place qui veulent prĂ©server leur chiffre d’affaire et peut-ĂŞtre valoriser leur licence doit ĂŞtre montrĂ©e du doigt comme contraire aux intĂ©rĂŞts de la nation et contraire aux intĂ©rĂŞts de tous ces jeunes qui attendent beaucoup trop longtemps pour passer les Ă©preuves du permis.

  2. Et du coup, des milliers de candidats au permis vont devoir reporter leur examen …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *