L’alternative aux poursuites en Gironde

La semaine derni√®re, une op√©ration « alternative aux poursuites » s’est d√©roul√©e √† l’initiative de la Gironde et du Parquet de Bordeaux. Dans la ville de Lormont, les automobilistes contr√īl√©s suite √† une infraction (exc√®s de vitesse inf√©rieur √† 20 km/, d√©faut de ceinture, d√©passement par la droite, usage du t√©l√©phone, changement de file sans pr√©venir) avaient le choix entre payer l’amende ou suivre les forces de l’ordre.

Le conducteur doit choisir entre payer l'amende ou suivre un stage.

Le conducteur doit choisir entre payer l’amende ou suivre un stage.

En arrivant √† la maison de la s√©curit√© routi√®re, les usagers ont remis leur permis et ont pu suivre un stage de 45 minutes. Lors de cette s√©ance, ils ont b√©n√©fici√© d’un passage dans une voiture tonneau et d’un v√©hicule testochoc. Ensuite, les conducteurs pass√© un entretien avec un membre de l’association des victimes et de la route et un m√©decin sp√©cialis√© en traumatologie s√©v√®re.

La s√©ance continuait avec une rencontre avec les repr√©sentants de la CRS Aquitaine et un visionnage d’un film choc sur les accidents graves. Puis le directeur de cabinet du pr√©fet, le vice-procureur en charge des d√©lits routiers ont restitu√© les titres aux usagers. Vingt-neuf automobilistes ont √©t√© intercept√©s et la plupart ont accept√© de suivre ce stage. Le commandant de la CRS autorouti√®re se dit satisfait de l’op√©ration qui vise une prise de conscience du comportement anodin qui peut avoir des cons√©quences terribles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *