La conduite des seniors en question

Au début du mois d’avril, le tribunal correctionnel de Cambrai examinait le cas d’un conducteur septuagénaire qui avait heurté un piéton en 2010.

Dossier Ă©pineux pour le tribunal.

Dossier Ă©pineux pour le tribunal.

Pour la première fois de sa vie, ce conducteur détenteur de son permis depuis 56 ans et de ses douze points, se présentait dans un tribunal. Son avocat souligne que son client ne roule pas vite et n’a jamais eu d’accident. Cependant la victime légèrement blessée, souffre aujourd’hui encore de douleurs céphalées.

Le tribunal doit donc se prononcer sur une éventuelle imprudence du conducteur qui évoque le manque d’attention de la victime qui marchait avec un casque sur les oreilles. Mais le septuagénaire a reconnu avoir une déficience aigüe de l’œil gauche. Le tribunal s’oriente donc sur le sujet délicat de l’aptitude à la conduite des séniors et a ordonné un an de suspension du permis et trois mois de prison avec sursis. L’avocat de la défense s’interroge sur la justesse de la peine. Faut-il interdire les personnes âgées de conduire ?

La condamnation définitive sera prononcée le 23 mai.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *