La traque des vendeurs de points

La préfecture de Police annonce sa volonté de combattre la vente illicite de points de permis de conduire sur Internet. Il y a encore quelques mois, on dénombrait 10.000 annonces de ce type sur le territoire national.

Des annonces difficiles à enrayer.

Des annonces difficiles à enrayer.

En 2012, l’Unité de Traitement Judiciaire des Délits Routiers (UTJDR) s’était penché sur le problème. Les procédures ont été multipliées par dix. Les vendeurs ont connu des poursuites judiciaires mais l’UTJDR s’intéresse aussi aux sites qui publient ces annonces. Certains ont dû cesser leur activité.

La préfecture rappelle que la vente de points est un délit qui peut entraîner une peine d’un an de prison et 30.000 € d’amende. Malgré cette bonne volonté, Internet est toujours en mouvement. Les fraudeurs devraient rapidement trouver une autre solution pour leur commerce.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. houzet dit :

    en droit une loi excessive créé la délinquance, 90% des permis annulé sont une atteinte aux droits de l’homme (cela n existe qu’en france d’ailleurs), pas étonnant que certains essayent de contourner ce préjudice!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *