Le délégué interministériel et les radars piéges

En r√©ponse au document √©mis par l’association 40 millions d’automobilistes concernant l’efficacit√© de 72 radars « pi√©ges », le d√©l√©gu√© interminist√©riel √† la S√©curit√© routi√®re, Fr√©d√©ric P√©chenard, a demand√© √† ses services un point complet sur chacun de ces appareils. Il en r√©sulte que sur les 72 radars incrimin√©s, 52 sont « situ√©s sur des zones dont l’accidentalit√© √©tait importante avant l’installation du radar ».

Pour un meilleur respect des règles.

Pour un meilleur respect des règles.

Depuis la pr√©sence de la machine, il appara√ģt que le nombre d’accidents a baiss√©. Ce radar ne peut donc √™tre consid√©r√© comme un pi√®ge. 15 autres appareils sont implant√©s dans des zones o√Ļ les vitesses des conducteurs sont √©lev√©es par rapport √† la limitation. 5 radars se situent √† proximit√© d’ouvrages d’art pour pr√©venir tout accident dans ces zones sensibles.

La d√©l√©gation √† la s√©curit√© routi√®re nous apprend qu’elle analyse fr√©quemment l’emplacement des radars. Ainsi une vingtaine d’entre eux sont r√©guli√®rement d√©plac√©s lorsque les conditions de dangerosit√© ne sont plus r√©unies. Fr√©d√©ric P√©chenard conclut en rappelant que « la mise en place de panneaux d’annonce en amont des radars fixes, permettra d’am√©liorer l’information des usagers.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *