Le permis Ă  points allemand fait peau neuve

En Allemagne, la réglementation du permis à points a changé depuis le 1er mai. Le système avait été instauré il  y 40 ans, faisant du pays le premier état européen à avoir mis en place le permis à points.

Un permis à points revu et corrigé.

Un permis à points revu et corrigé.

Avant le 1er mai, le permis de conduire allemand comportait 18 points. Une infraction pouvait coûtait jusqu’à 7 points (selon la gravité). Mais contrairement à la France où le conducteur perd des points sur son permis qui en vaut 12, l’automobiliste allemand commence sa vie de conducteur avec un capital de 0 et chaque infraction apporte des points à son crédit. Désormais il ne peut dépasser un plafond de 8 points. De plus, les infractions sont maintenant divisées en trois catégories. Les infractions de la première catégorie sont sanctionnées par un point. Il s’agit des excès de vitesse modérés, stationnement gênant, téléphone au volant…. La deuxième catégorie comprend des infractions plus graves : conduite avec alcool (supérieur à 0,5 g/l de sang) ou drogue, grand excès de vitesse, non-assistance à personne en danger, délit de fuite. Ces infractions valent trois points. Une troisième catégorie regroupe les infractions sans ajout de points, celles qui ne sont pas directement en lien avec la sécurité routière (comme la conduite en zone protégée Umweltszone). Toutefois, elles seront toujours accompagnées d’une amende.

Pour les excès de vitesse inférieurs à 20 km/h, il n’y aura pas de point supplémentaire. Un point sera crédité au permis pour tout dépassement de vitesse compris entre 21 et 40 km/h (21 et 30 km/h en agglomération). Au-delà de ces limites, les infractions entraîneront deux points supplémentaires et un retrait de permis d’un mois minimum.

Lorsque le conducteur commet une infraction à un point, il devra attendre deux ans et demi pour que ce point disparaisse. Ce délai passe à 5 ans pour deux points et 10 ans pour une infraction à trois points.

Lorsque le permis atteint 4 ou 5 points, un courrier est envoyé à l’automobiliste l’informant de la situation. Celui-ci peut suivre une formation qui lui permettra de soustraire un point à son capital. Cette formation peut être effectuée une fois tous les 5 ans. Les conducteurs qui arrivent à 6 ou 7 points reçoivent un autre courrier mais il leur est impossible de suivre un stage. Quand le permis arrive à 8 points ou plus, il est tout simplement retiré.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *