Les 6 propositions de la Prévention Routière pour le prochain Président de la République

Il ne vous a sans doute pas échappé que nous sommes en pleine élection présidentielle. À cette occasion, l’Association Prévention Routière (APR) a soumis 6 propositions à l’ensemble des candidats, des propositions destinées à lutter contre l’insécurité routière.

Palais de l'Élysée

« Vous, Président de la République … »

En 2017, la lutte contre l’insécurité routière est d’autant plus importante puisque la mortalité routière est en hausse pour la 3ème année consécutive, une première depuis 1972.

Les 6 propositions de la Prévention Routière

Généraliser l’éthylotest anti-démarrage dans tous les véhicules.

Cette généralisation empêcherait les personnes ivres de prendre le volant, qui sont impliqués dans un tiers des accidents mortels. Cette mesure concernerait tous les nouveaux véhicules.

Imposer le droit à la déconnexion pour les salariés lors de leurs trajets professionnels

Avec cette mesure, l’Association souhaiterait réduire le nombre de décès lors des trajets professionnels, qui est la première cause d’accidents mortels au travail.

Anticiper les nouveaux risques routiers liés à l’arrivée des voitures autonomes

La Prévention Routière voudrait que le débat sur la voiture autonome s’ouvre à l’Assemblée Nationale, le débat actuel se faisant exclusivement entre les constructeurs automobiles.

Atteindre l’objectif « zéro enfant tué sur nos routes »

Pour parvenir à cet objectif, les autorités publiques devraient :

  • Baisser le taux de TVA à 5,5% pour les sièges auto
  • Légiférer sur une installation obligatoire des systèmes anticollision piétons sur les véhicules
  • Légiférer sur les cartables scolaires en obligeant les fabricants à y inclure des bandes réfléchissantes
  • Imposer une vitesse maximale de 30 km/h dans l’ensemble des zones de vie de l’enfant (écoles, jardins publiques, lotissements, …)
  • Sécuriser tous les passages piétons en obligeant un arrêt à 5 mètres du passage

Intensifier les actions de prévention sur le terrain et sur tout le territoire en soutenant les associations

L’Association souhaiterait notamment plus de moyens financiers et humains dans 10 départements (Alpes-de-Haute-Provence, Aveyron, Haute-Corse, Haute-Loire, Haute-Marne, Loir-et-Cher, Lozère, Tarn-et-Garonne, Yonne) où le taux de mortalité est très important.

Instaurer un volet préventif face à l’automatisation des condamnations liées aux infractions et délits routiers

En plus de leurs sanctions actuelles, la Prévention Routière voudrait que les personnes commettant une infraction participent obligatoirement à une formation de sensibilisation à la sécurité routière afin de changer leurs comportements au volant.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *