Les annonces du comité interministériel à la sécurité routière

Vendredi dernier, s’est tenu le Comité interministériel à la Sécurité routière. À cette occasion, le Premier Ministre Manuel Vall a annoncé 22 mesures pour maintenir le cap de moins de 2 000 morts sur les routes françaises en 2020.

Les conducteurs italiens flashés recevront les contraventions

Les radars : mesure phare des nouvelles décisions.

  • Actuellement on dénombre quelques 4 200 radars sur nos routes. D’ici trois ans les cabines seront au nombre de 4 700. Ces 500 radars supplémentaires permettront d’augmenter le nombre des zones sécurisées. De plus, des radars leurres vont être implantés. Des panneaux les annonceront, mais il ne s’agira que de réplique factice.
  • Arrivée des drones : ces petits engins seront utilisés pour détecter les « conduites à risques ». Les surveillances seront assimilées à celles menées par un hélicoptère. Ils seront chargés d’examiner les excès de vitesse, les dépassements de ligne blanche, les distances de sécurité
  • Pour les deux-roues motorisés, un contrôle obligatoire va être instauré. Désormais le port de gants homologués sera lui aussi obligatoire.
  • Les entreprises seront priées de communiquer l’identité des employés qui ont commis des infractions à bord de leur véhicule de société. Désormais ils n’échapperont plus aux sanctions. De plus, les entreprises qui ne se plieront pas à cette nouvelle règle se verront infliger une amende de 650 €.
  • Les tests salivaires utilisés pour détecter la conduite sous stupéfiants seront généralisés.

Face à ces annonces, l’association 40 millions d’automobilistes a ouvert un site « legrandraslebol.com ». À travers ce site, l’association entend dénoncer le trop-plein de répression. Son délégué général, Pierre Chasseray estime que les l’opinion publique se sent agressée par la multiplication des radars. De plus, il souligne que la mortalité routière est en augmentation depuis 18 mois, preuve que les radars n’ont pas d’incidence.

Le Premier Ministre, quant à lui, annonce un prochain Comité Interministériel à la sécurité routière fin 2016.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *