Les statistiques de la sécurité routière sur les radars fixes

Des chercheurs du Centre de recherches en économie et statistiques (CREST) de l’INSEE a souhaité se pencher sur l’impact des radars fixes sur les routes des communes de moins de 6.000 habitants. En matière de statistiques de la sécurité routière apparaît que l’effet est radical pendant les six premiers mois.

Publication de statistiques de la sécurité routière concernant les radars.

Publication de statistiques de la sécurité routière concernant les radars.

Pour la période s’étalant de 2003 à 2011, le bénéfice s’élève à 740 vies sauvées. Cette étude est publiée dans la revue Économie et statistique de l’INSEE. Elle a été menée en prenant en compte les paramètres suivants : l’effet direct sur la vitesse, l’effet d’annonce, le détournement de trafic, l’usage du GPS, les avertisseurs de radars…

Les dispositifs ont réduit les accidents corporels de 10 à 17 % et de 50 à 75 % le nombre de tués les premiers mois qui ont suivi l’implantation. Au bout de six mois le bilan est plus mitigé : – 11 % des accidents, 25 à 50 % des décès. Les radars joueraient donc un rôle déterminant.

De plus, Dominique Bussereau ancien secrétaire d’État aux Transports souligne aussi un changement dans l’état d’esprit des conducteurs qui, allié aux mesures entreprises, ne peut qu’améliorer la situation. Il précise aussi que l’État doit se montrer ferme vis-à-vis des dégradations des radars.

En revanche, Claude Chambonnaud, président de l’Automobile Club du Sud-Ouest est plus réservé. Les statistiques ne sont pas des solutions. Il faut aussi tenir compte de l’amélioration des infrastructures et de la sécurité active et passive des véhicules. Il pense que trop de règlementation, trop de retrait de points entraînent un rejet de la part des automobilistes qui crient à l’injustice du système.

En conséquence, il faut insister sur la responsabilisation des automobilistes plutôt que sur la répression ou autre limitation de vitesse et trouver un juste milieu entre la sécurité et les libertés individuelles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *