Nouvelles normes pour les sièges auto

En Europe, les accidents de la route sont la première cause de mortalité des enfants. Toutes les semaines, on dénombre dix victimes enfants et 1.150 sont blessés. En conséquence, une nouvelle réglementation relative aux sièges auto est en vigueur depuis le 9 juillet dernier. Baptisée I-Size, elle institue plusieurs nouveautés.

Les anciens sièges ne pourront plus être vendus à partir de 2021.

Les anciens sièges ne pourront plus être vendus à partir de 2021.

Le système d’ancrage mécanique Isofix est désormais obligatoire. Ainsi le siège auto se clipse sur des crochets spécifiques qui sont situés entre le dossier et l’assise de la banquette arrière. Depuis février 2011, toutes les voitures neuves en sont équipées. Il y a aussi un troisième point de stabilité caractérisé par la présence d’une sangle de retenue ou jambe de force. Cela empêche le siège de basculer en avant lors d’un choc frontal.

Pour l’homologation des sièges, des essais de chocs frontaux et latéraux seront effectués ainsi que des simulations de tonneaux plus sévères. Mais la grande nouveauté de cette réglementation réside dans l’obligation de positionner le siège dos à la route pour les enfants jusqu’à l’âge de 15 mois. En effet, à cet âge la tête de l’enfant est encore lourde et son cou pas assez fort pour supporter un choc frontal.

Les sièges seront désormais classés en fonction de la taille de l’enfant et non plus par rapport au poids. Les anciens dispositifs seront retirés progressivement et ne seront interdits à la vente qu’en 2021.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *