Rapport annuel sur les radars automatiques

La Cour des comptes, juridiction administrative, publie le bilan 2013 concernant les radars automatiques. Un changement de société de maintenance expliquerait le dysfonctionnement de ces boîtes.

Beaucoup de dégradations suite aux manifestations contre l'écotaxe.

Beaucoup de dégradations suite aux manifestations contre l’écotaxe.

La Cour des Comptes a publié mardi de cette semaine son rapport annuel sur les radars automatiques. Ce rapport laisse apparaître de graves dysfonctionnements de ces machines. La proportion de radars en état de marche par rapport à tout l’équipement était  de 94,7 % en février 2013. Au mois de juin suivant, ce chiffre descendait à 80,3 %. Pour expliquer ce phénomène, la Cour des Comptes évoque le changement de prestataire chargé de leur maintenance. Face à ces allégations, le ministère de l’Intérieur explique qu’il y a effectivement eu la « passation d’un nouveau marché ». Il déclare aussi que des mises en demeure ont été envoyées au prestataire. Le ministre de l’Économie rappelle que lors des manifestations contre l’écotaxe, de nombreux radars ont été dégradés.

Concernant la gestion des amendes (circulation et stationnement), la Cour des comptes annonce que près de 25 % des infractions constatées par les radars automatiques ou un procès-verbal électronique n’ont pas donné lieu à l’établissement d’un avis de contravention en 2013. Elle insiste sur la nécessité de poursuivre la « fiabilisation du système d’immatriculation des véhicules » et  préconise le lancement d’une campagne sur les risques encourus pour des cartes grises non mises à jour (notamment en cas de changement de domicile).

Toutefois, la juridiction se félicite sur la gestion des amendes, ceci grâce à l’automatisation plus efficace et moins onéreuse.  Elle souhaite aussi l’abandon du support papier.

En 2012, le nombre des amendes générées par les systèmes automatisés a dépassé le nombre des P-V format papier.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *