Ségolène Royal relance la pastille verte

La ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, envisage une pastille verte pour les véhicules les moins polluants.

La pastille verte, le retour.

La pastille verte, le retour.

Ce certificat vert présente des avantages pour les automobilistes, selon la ministre. En effet, les véhicules propres seront autorisés à circuler lors de circulation alternée ou dans les zones de circulation restreinte.

Cette mesure n’est pas nouvelle. Déjà en 1998, les véhicules les moins polluants devaient apposer une pastille verte qui leur permettait de circuler pendant les pics de pollution. Mais 5 ans plus tard, ce système était oublié. Aujourd’hui, la Mairie de Paris affiche clairement son intention d’interdire les véhicules les plus polluants dans la capitale. En plus de la pastille verte, Ségolène Royal propose aussi plusieurs primes gouvernementales afin d’inciter les automobilistes à échanger leur vieux diésel contre un véhicule propre.

Dans un entretien, la ministre de l’Écologie justifie ces mesures. Elle considère que la France est en retard concernant la lutte contre la pollution. Dans les grandes villes l’air est de mauvaise qualité, il faut donc agir vite. En ce qui concerne l’identification des véhicules propres, un certificat qualité de l’air sera apposé derrière les pare-brises. Des couleurs différentes permettront d’identifier les véhicules en fonction des seuils d’émissions polluantes. En plus de la circulation autorisée lors de circulation alternée ou dans les zones restreintes, ce certificat donnera le droit aussi d’emprunter les voies de bus et de bénéficier du stationnement gratuit.

Le gouvernement souhaite l’accélération de la sortie du diésel et veut favoriser l’achat des véhicules électriques. Les diésels d’avant 2005 non équipés de filtres à particules doivent disparaître progressivement. Les primes pour l’achat d’un véhicule propre (électrique ou hybride) pourront être cumulées avec les bonus déjà existants.

Pour l’achat d’un véhicule électrique, une aide financière sera proposée de l’ordre de 10 000 € et 6 500 € pour l’achat d’une hybride rechargeable.

De plus, pour favoriser l’électrique, 7 millions de points de recharge vont être installés. Ils seront obligatoires sur les parkings publics, les gares, les aéroports et les centres commerciaux.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *