Triste bilan de la sécurité routière pour l’île de la Réunion

Depuis le début de cette année, quinze personnes ont trouvé la mort sur les routes de l’île de la Réunion. Cela représente une hausse de 40 % par rapport à l’année précédente. Ces chiffres font figure de mauvaise élève en matière de sécurité routière.

Les Réunionais ne craignent pas les forces de l'ordre.

Les Réunionais ne craignent pas les forces de l’ordre.

Pourtant, en vingt ans, la Réunion a diminué de 50 % le nombre de tués par an sur les routes de l’île. Au premier rang des victimes, on trouve les automobilistes mais aussi les piétons. Les comportements des conducteurs inquiètent les autorités. Un récent sondage mené sur les réseaux sociaux démontre que les usagers de la route ne craignent ni policiers ni gendarmes.

De plus, les conducteurs affirment même ne pas modifier leurs comportements (notamment en matière d’excès de vitesse ou de consommation d’alcool) lors des opérations de contrôle des forces de l’ordre. Dimanche dernier, au petit jour, 16 automobilistes ont été contrôlés avec plus de 0,80 gr d’alcool par litre de sang. Leur permis ont été retirés. D’autres affichaient des taux d’alcoolémie contraventionnels et ont donc écopés d’amende et de retrait de points.

Il semblerait que le « No-Al » (le sam local) ne soit pas encore très bien ancré. La chaîne Réunion 1ère propose donc une émission sur ce sujet, ce mercredi. Parmi les invités, on signalera la sous-préfète de Saint-Benoît, des policiers, des gendarmes, l’association de lutte contre les violences routières. Les victimes pourront aussi s’exprimer. #esrun sur Twitter, pour poser vos questions…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *