Une trouvaille pour le respect des distances de sécurité

Dans les Pyrénées Orientales, un habitant agacé par les conducteurs qui ne respectent pas les distances de sécurité,  a mis au point une invention.

Encore trop de décès.

Encore trop de décès.

Jacques Renard, déjà médaille d’argent en 2004 au concours Lépine pour sa sur-chaussette de protection, a créé un autocollant à mettre à l’arrière des voitures. Celui-ci comporte trois points de taille et de couleurs différentes. Le plus gros point est vert et visible à 50 mètres. Le point orange est moins gros et n’est visible qu’à partir de 38 mètres. Le dernier point, le plus petit, est rouge et perceptible à partir de 20 mètres. L’article R412-12 du Code de la route fixe les règles relatives aux distances de sécurité. À 90 km/h, la distance minimale doit être d’environ 50 mètres. Le non-respect de cette règle entraîne une contravention de 4ème classe de 135 € et un retrait de trois points sur le permis de conduire.

Jacques Renard a testé son autocollant en circulation sur les routes nationales et départementales. Lors d’un premier circuit sans autocollant, le conducteur a relevé 25 % de voitures qui ne respectaient pas les distances de sécurité. Avec l’autocollant, le pourcentage est de 8 %. L’inventeur est maintenant à la recherche d’investisseurs en attendant de pouvoir le présenter au Ministère de l’Intérieur et aux collectivités locales.

En 2013, les statistiques de la sécurité routière ont enregistré 212 décès et 11 580 blessés dus au non-respect des distances de sécurité.

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. RĂ©becca dit :

    C’est une bonne idĂ©e mais malheureusement je n’ai jamais vu personne ĂŞtre verbalisĂ© Ă  cause des distances de sĂ©curitĂ©. Pourtant, parfois, mĂŞme sur autoroute, il doit y avoir moins de 5 mètres entre la voiture de derrière et moi. MalgrĂ© la dangerositĂ© de la situation la police ou la gendarmerie n’est jamais bien placĂ©e et mĂŞme si elle l’est, elle ne verbalise jamais pour ça !

  2. Paule SANZ-LEROUX dit :

    DĂ©trompez-vous : on verbalise rĂ©gulièrement pour non-respect des distances, je peux vous l’assurer, en particulier sur autoroute grâce au survol par hĂ©licoptère mais je ne vois pas comment vous pourriez ĂŞtre tĂ©moin de ce genre de verbalisation sauf Ă  ĂŞtre en infraction…

  3. renard j dit :

    Bonjour a tous ,il est vrai que le non respect de la distance de sĂ©curitĂ© n’est pas souvent verbalisĂ©. Donc le meilleur moyen pour chacun c’est de mettre le sticker trop-près sur votre vĂ©hicule a l’arrière et vous verrez ça devient magique !

  4. GĂ©rard dit :

    jolie trouvaille en effet! 🙂

  5. Jean-pierre Favellet dit :

    L’idĂ©e semble tout Ă  fait intĂ©ressante mais elle part du postulat que les personnes au volant connaissent ou ignorent la distance qui les sĂ©pare du vĂ©hicule. Question : Ai je « envie » de maintenir cette distance ?…….

    • Laurent LEFAIT dit :

      Quand on pose la question Ă  de nombreux conducteurs sur l’utilitĂ© des inter distances, une grande partie rĂ©pondra le sempiternel  » oui, mais si je laisse une distance, y’a toujours quelqu’un qui va s’intercaler…blablabla. »
      Je suis d’accord, c’est avant tout une question de volontĂ©.

      Au fait, ça va bien Jean-Pierre ? 🙂

  6. DAMELINCOURT dit :

    Bonjour,
    Cette infraction est susceptible d’ĂŞtre relevĂ©e au vol (Loi Gayssot)
    par un automate !
    DĂ©monstration gratuite sur l’A10 près d ´Orleans sur un PMV.
    (Panneau Ă  messages variables)

  7. claude dit :

    Bonjour,
    Très bonne idĂ©e mais, oĂą se procurer cet autocollant. De plus il devra ĂŞtre collant sur sa face visible pour pouvoir le placer Ă  l’ intĂ©rieur du vĂ©hicule, sur la glace AR, pour Ă©viter de se faire arracher par des indĂ©licats. Cela devrai ĂŞtre testĂ© dans mon dĂ©partement ( 44 ) oĂą le non respect des distances est un « jeu » pour certains. Il en faudrait pour les poids lourds aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *